Une imprimante pour imprimer une Smartwatch

Une imprimante jet d’encre utilisée d’une manière tout à fait révolutionnaire. D’après un article du magazine Science, des chercheurs seraient parvenus à imprimer une matrice de transistors, blocs élémentaires capables de réaliser des tâches de calcul.

Une imprimante jet d'encre pour imprimer une smartwatch
Une imprimante jet d’encre pour imprimer une smartwatch

 

Une imprimante pour une technologie de rupture

Habituellement, les circuits sont créés à l’aide de silicon. Ces circuits ont été imprimés à l’aide de composants organiques, ou de carbone, déposés par une imprimante.

Par le passé, l’impression de tels circuits a déjà été réalisée en combinant l’impression jet d’encre et d’autres techniques permettant de déposer des molécules. Le prodige dans ce cas est que l’impression est intervenue à l’aide de la seule technologie jet d’encre.

La technologie en est encore à ses balbutiements, nous sommes loin des performances apportées par le Silicon. L’impression de tous les circuits nécessaires à la fabrication d’une smartwatch est encore un rêve distant.

Cependant, l’équipe à l’origine du projet est parvenue à faire tenir 5 transistors dans 1 millimètre carré. C’est plusieurs millions selon les techniques actuelles à base de silicon.

Jung, l’un des chercheurs, indique : « notre technologie, en terme de densité de transistors, en est au même niveau que la technologie silicon, dans les années fin 1960 et début 1970, à l’arrivée des premiers microprocesseurs. ».

Des applications encore à imaginer

Dès lors que la technologie permettra d’imprimer un nombre de transistors au mm2 suffisant, de nombreuses applications pourront être mises en oeuvre.

De quoi faire imaginer les applications les plus surprenantes aux savants fous de tous bords.

L’impression d’une bonne partie des composants d’une Smartwatch, peut être imaginée à une échéance lointaine. Par contre pour des circuits intégrés plus simples, les premières créations pourraient voir le jours dans quelques années. Encore une fois, la réalité rattrape souvent la science fiction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *