Cartouche d’encre : Trump augmente les prix

Votre cartouche d’encre pourrait-elle augmenter suite à l’élection de Donald Trump en tant que président des USA ? Les électeurs ont peut-être contribué à cette conséquence inattendue. C’est ce qu’on appelle l’effet papillon…

Donald Trump à l'origine de l'augmentation du prix de votre cartouche d'encre
Donald Trump à l’origine de l’augmentation du prix de votre cartouche d’encre

Cartouche d’encre et élections ?

En effet, durant la campagne, dans le but de redonner de la compétitivité aux industries américaines, celui-ci a annoncé une augmentation des taxes sur les produits provenant de l’Asie, pouvant aller de 35 à 45%. Une hausse si forte qu’aucun distributeur ne pourra l’absorber sans en faire subir une part majeure au consommateur final, qui devra donc encore bourse délier.

Lorsque l’on sait que la plupart des constructeurs d’imprimantes sont asiatiques, et que les cartouches et toners remanufacturés sont généralement produits en Chine, et vous avez tous les éléments concourant à l’augmentation à venir.

Cette augmentation pourrait-elle permettre aux remanufactureurs américains de regagner en compétitivité ? Pas sûr, les composants permettant de remanufacturer provenant eux aussi d’Asie pour l’essentiel. Seul l’avenir le dira.

Derrière cette question du protectionnisme, c’est tout le modèle libéral du libre échange, de la théorie de ‘avantage comparatif, chère aux économistes classiques, des externalités négatives, qui s’ébranle. De quoi susciter de nombreux débats au niveau politique, entrepreneurial et sociétal.

Et en Europe, et en France ?

Sommes nous à l’abris de telles augmentations en Europe ? Probablement pas, de nombreux candidats prônant un « protectionnisme intelligent ». Qu’on l’appelle taxe protectionniste, tariffs ou TVA écologique, il s’agit bien de taxes à l’importation…

A ce propos, les journalistes du Monde se sont d’ailleurs interrogés sur les deux visions du Made In France s’affrontent dans la campagne aux présidentielles de 2017.

Le monde des imprimantes et des cartouches d’encre, ses arcanes, ses connexions avec des pans entiers de l’économie, sont surprenants… Et cela ne s’arrêtera pas de si tôt. Vous pouvez me croire.

Une imprimante pour imprimer une Smartwatch

Une imprimante jet d’encre utilisée d’une manière tout à fait révolutionnaire. D’après un article du magazine Science, des chercheurs seraient parvenus à imprimer une matrice de transistors, blocs élémentaires capables de réaliser des tâches de calcul.

Une imprimante jet d'encre pour imprimer une smartwatch
Une imprimante jet d’encre pour imprimer une smartwatch

 

Une imprimante pour une technologie de rupture

Habituellement, les circuits sont créés à l’aide de silicon. Ces circuits ont été imprimés à l’aide de composants organiques, ou de carbone, déposés par une imprimante.

Par le passé, l’impression de tels circuits a déjà été réalisée en combinant l’impression jet d’encre et d’autres techniques permettant de déposer des molécules. Le prodige dans ce cas est que l’impression est intervenue à l’aide de la seule technologie jet d’encre.

La technologie en est encore à ses balbutiements, nous sommes loin des performances apportées par le Silicon. L’impression de tous les circuits nécessaires à la fabrication d’une smartwatch est encore un rêve distant.

Cependant, l’équipe à l’origine du projet est parvenue à faire tenir 5 transistors dans 1 millimètre carré. C’est plusieurs millions selon les techniques actuelles à base de silicon.

Jung, l’un des chercheurs, indique : « notre technologie, en terme de densité de transistors, en est au même niveau que la technologie silicon, dans les années fin 1960 et début 1970, à l’arrivée des premiers microprocesseurs. ».

Des applications encore à imaginer

Dès lors que la technologie permettra d’imprimer un nombre de transistors au mm2 suffisant, de nombreuses applications pourront être mises en oeuvre.

De quoi faire imaginer les applications les plus surprenantes aux savants fous de tous bords.

L’impression d’une bonne partie des composants d’une Smartwatch, peut être imaginée à une échéance lointaine. Par contre pour des circuits intégrés plus simples, les premières créations pourraient voir le jours dans quelques années. Encore une fois, la réalité rattrape souvent la science fiction.

Gagnez de l’argent avec vos toners inutilisés

Des toners non utilisables qui valent de l’or

A l’issue de ce court article, vous apprendrez comment peut être gagner quelques centaines d’euros, ceci en faisant une petite enquête de quelques minutes au sein de votre entreprise, d’une association à laquelle vous appartenez, d’un club de sport.

Une histoire vraie

Il y a quelques temps, nous avons été contacté par l’un de nos clients qui souhaitait vendre un lot de 8 toners d’origine pour imprimante Epson Aculaser C9100.

Ce lot, il l’avait trouvé sur son lieu de travail, et avait obtenu l’autorisation de son patron de l’en débarrasser. L’entreprise avait en effet changé d’imprimante et ne savait plus que faire de ce stock pourtant parfaitement neuf et fonctionnel.

Et ces 8 toners, qui étaient dans un état impeccable, nous avons été très heureux de les lui acheter plus de 150 euros (et nous nous sommes même chargés de la facturation de sorte que tout soit 100% légal). Ce n’est pas trop mal, pour des consommables qui traînait dans une vieille remise depuis des mois…

 

Toners Aculaser C9100

 

Et cela n’est pas la première fois que ce type de situation survient.

Un trésor se cache dans l’entreprise pour laquelle vous travaillez

Alors, qu’attendez vous ?

Quelle que soit la taille de votre entreprise, il est presque certain que des cartouches d’encre ou toner d’origine se cachent dans un vieux placard.

Ne pensez-vous pas que quelques dizaines à quelques centaines d’euros gagnés rapidement et facilement seraient les bienvenus ?

N’hésitez pas à nous contacter pour nous proposer vos toners

N’attendez pas un instant de plus :

– posez des questions à la secrétaire, au chef d’atelier, au patron sur l’existence de toners inutilisables pour cause de changement d’imprimante par exemple

– appelez nous au 02.35.02.12.81 et demandez à parler à Stéphane au sujet de votre surplus de toners

– nous vous ferons une proposition sous 24 heures

Agissez vite…

4 conseils d’un vendeur de cartouches pour moins imprimer

Qu’est-ce qui se cache derrière ce titre provocateur ?

Le problème peut être pris dans tous les sens : imprimer à la maison ou au travail coûte cher, très cher même.

C’est un fait historique, qui tend à s’accentuer mois après mois, le prix d’une cartouche d’encre ayant tendance à augmenter, alors même que la quantité d’encre se trouvant dans cette cartouche baissant, génération après génération d’imprimantes.

Une fois ce constat fait, vous pourrez réaliser des économies sur vos impressions :

  • en achetant des cartouches moins chères
  • en achetant moins de cartouches

Cet article se concentre sur ce second aspect.

Notre conseil pour économiser vos cartouches d’encre ?

Utilisez une police de caractère spécialement conçue pour économiser de l’encre

Ce qui va suivre est controversé. En effet, les résultats de cette étude effectuée par un étudiant de 14 ans, selon lequel utiliser la Font Garamond sur tous les documents administratifs, permettrait de faire économiser plusieurs centaines de millions d’euros à l’administration américaine, ont été contestés par la suite.

Pour ceux qui comprennent l’anglais, tout est expliqué dans cette vidéo de Cnn :

Il est à noter que la Font Ecofont, qui a été créée spécialement pour économiser de l’encre permettrait également d’économiser une quantité d’encre substantielle.

Economiser des cartouches d'encre en utilisant la bonne fonte

Imprimez moins et montrez votre engagement dans la signature de votre email

Il est de moins en moins rare, dans la signature des emails que vous recevez, de voir un petit message vous invitant à ne pas imprimer l’email en question.

Voici par exemple le bas de page de l’un des emails que j’ai reçu cette semaine :

Imaginactif – Ne pas imprimer ses e-mails est un geste pour la planète ! Pensez-y !

Suivez le conseil et n’imprimez pas tous les emails que vous recevez.

Utilisez le format Pdf

Incitez également vos collègues et les membres de votre famille à accepter de recevoir vos communications par email plutôt qu’au format papier.

Afin d’éviter tout problème de compatibilité entre Mac et Pc, ou entre versions de logiciel, le format Pdf a été créé par la société Adobe.

Envoyez vos écrits à vos contacts par Pdf et rappelez leur votre préférence pour ce format. Ainsi, page après page, vous ferez de petites économies et achèterez moins fréquemment des cartouches.

Inscrivez vous à un service de stockage en ligne, dont certains sont gratuits

Il ne se passe pas un jour sans que vous entendiez parler du « Cloud ».

En étant un peu malin, vous pouvez utiliser l’un de ces services afin de partager tous vos fichiers, sans qu’il soit nécessaire d’imprimer quoi que ce soit.

Pour ma part j’utilise Google Drive. En cherchant bien vous trouverez d’autres services comme par exemple Dropbox qui, au moment de l’écriture de cet article offrait 3Go de stockage gratuit.

 

N’hésitez pas à nous contacter par email pour nous faire part de vos astuces pour moins imprimer.

 

Cartouche d’encre : imprimez vous moins ?

Votre cartouche d’encre permet d’imprimer 500 pages avec un taux de couverture de 5%

Votre cartouche d’encre permet d’imprimer 500 pages. C’est du moins ce qu’indique la boîte de la cartouche d’encre d’origine que vous venez d’acheter.

De retour à la maison, vous insérez fièrement votre cartouche d’encre dans votre imprimante, et vous commencez à lancer vos impressions.

Quelques jours s’écoulent et votre consommable commence à déjà donner des signes de fatigue.

Comment cela est-il possible ? Lorsque l’on sait que l’encre est l’un des liquides le plus chers au monde, on peut légitimement s’interroger.

Qu’est ce qui se cache derrière ces 5%

Pour faire simple, si toutes les pages que vous imprimez sont couvertes de 5% d’encre (ce qui signifie que 95% de la page restera blanc), vous parviendrez effectivement à imprimer 500 pages.

Une simple règle de 3 vous permettra de calculer :

  •  qu’en couvrant la page à hauteur de 10%, vous n’imprimerez que 250 pages
  • qu’à 20%, ne seront imprimées que 125 pages
  • etc etc… vous avez compris le principe

Que signifient ces 5% ?

En 2006, l’organisation ISO (International Organisation for Standardisation) a créé ce standard de 5% afin d’aider les fabricants à indiquer clairement le nombre de pages que leurs cartouches étaient supposées pouvoir imprimer.

Afin de pouvoir mesurer ce nombre de page, un document standard a été créé (document ISO/IEC 24712:2006 créé en 2006 et remplacé en 2007 par le ISO/IEC 24712:2007). Il s’agit d’un document de 5 pages supposé comporter tous les éléments habituellement imprimés par les utilisateurs.

Cartouche d'encre : page de test d'une impression à 5%

Pour être exhaustif voici les derniers documents standardisés :

  • Mono + Colour Inkjet printing – ISO/IEC 24711:2006
  • Mono Laser Printing – ISO/IEC 19752:2004
  • Colour Laser Printing –  ISO/IEC 19798:2007

Que devez vous en conclure ?

Simplement qu’il est extrêmement difficile pour un utilisateur, de connaître le nombre de pages qu’une cartouche lui permettra d’imprimer.

Egalement que 2 utilisateurs différents pourront avoir des variations importante quant au rendement perçu.

Que pour un même utilisateur, l’impression par exemple d’un mémoire comportant de nombreux graphiques impactera de manière importante le nombre d’impressions.