Cartouche d’encre : Trump augmente les prix

Votre cartouche d’encre pourrait-elle augmenter suite à l’élection de Donald Trump en tant que président des USA ? Les électeurs ont peut-être contribué à cette conséquence inattendue. C’est ce qu’on appelle l’effet papillon…

Donald Trump à l'origine de l'augmentation du prix de votre cartouche d'encre
Donald Trump à l’origine de l’augmentation du prix de votre cartouche d’encre

Cartouche d’encre et élections ?

En effet, durant la campagne, dans le but de redonner de la compétitivité aux industries américaines, celui-ci a annoncé une augmentation des taxes sur les produits provenant de l’Asie, pouvant aller de 35 à 45%. Une hausse si forte qu’aucun distributeur ne pourra l’absorber sans en faire subir une part majeure au consommateur final, qui devra donc encore bourse délier.

Lorsque l’on sait que la plupart des constructeurs d’imprimantes sont asiatiques, et que les cartouches et toners remanufacturés sont généralement produits en Chine, et vous avez tous les éléments concourant à l’augmentation à venir.

Cette augmentation pourrait-elle permettre aux remanufactureurs américains de regagner en compétitivité ? Pas sûr, les composants permettant de remanufacturer provenant eux aussi d’Asie pour l’essentiel. Seul l’avenir le dira.

Derrière cette question du protectionnisme, c’est tout le modèle libéral du libre échange, de la théorie de ‘avantage comparatif, chère aux économistes classiques, des externalités négatives, qui s’ébranle. De quoi susciter de nombreux débats au niveau politique, entrepreneurial et sociétal.

Et en Europe, et en France ?

Sommes nous à l’abris de telles augmentations en Europe ? Probablement pas, de nombreux candidats prônant un « protectionnisme intelligent ». Qu’on l’appelle taxe protectionniste, tariffs ou TVA écologique, il s’agit bien de taxes à l’importation…

A ce propos, les journalistes du Monde se sont d’ailleurs interrogés sur les deux visions du Made In France s’affrontent dans la campagne aux présidentielles de 2017.

Le monde des imprimantes et des cartouches d’encre, ses arcanes, ses connexions avec des pans entiers de l’économie, sont surprenants… Et cela ne s’arrêtera pas de si tôt. Vous pouvez me croire.

Dell ne vend plus d’imprimantes ?

D’après Consider IT, Dell aurait décidé de ne plus vendre d’imprimantes, les garanties sur les machines en parc s’éteignant fin 2021.

Dell aurait envoyé une lettre ne laissant planer aucun doute

Quartier général de Dell
Quartier général de Dell

Le Directeur Marketing des produits d’impression a récemment envoyé une lettre aux distributeurs. L’intention de l’entreprise est de faire marche arrière sur ses activités liées aux impressions.

Dell a pourtant sorti des imprimantes récemment

C’est d’autant plus surprenant que des modèles d’imprimantes ont récemment été lancés, tels que la Dell 7130CDN ou encore la Dell C7765DN.

Dell C7765DN
Imprimante C7765DN

 

Dell 7130CDN
Imprimante 7130CDN

 

Durant quelques mois de transition, les stocks d’imprimantes encore en circulation resteront en vente auprès des distributeurs. Le service après vente garanti par la marque sera quant à lui assuré pendant 5 ans à compter de fin 2016. Du fait de la durée de vie actuelle des imprimantes, cela semble être bien suffisant.

Les cartouche d’encre et toners devraient donc être disponibles à la vente encore pour quelques années, de quoi rassurés les clients de la dernière heure qui auraient acheté une imprimante récemment.

Pourquoi une telle décision ?

Il se dit que cette décision pourrait provenir du fait que les imprimantes proposées à la vente par la marque seraient en fait des imprimantes de marque Samsung ou Xerox re-brandées.

Les récents mouvements de fusion et d’acquisition du secteur seraient donc en fait à l’origine du choix de l’entreprise irlandaise. La division impression de Samsung a en effet été rachetée par HP, en pointe dans le domaine ces derniers mois.

Gageons que des modèles d’imprimantes d’autres constructeurs seront à terme proposés sur le site de vente en ligne de l’entreprise. C’est du moins ce que pensent la plupart des professionnels du secteur. Comment en effet imaginer que de tels périphériques ne soient pas proposés aux clients de l’enseigne, à côté des écrans, claviers, ordinateurs, tablettes, serveurs, stockages, réseaux et logiciels notamment ?

Cartouche d’encre : imprimez vous moins ?

Votre cartouche d’encre permet d’imprimer 500 pages avec un taux de couverture de 5%

Votre cartouche d’encre permet d’imprimer 500 pages. C’est du moins ce qu’indique la boîte de la cartouche d’encre d’origine que vous venez d’acheter.

De retour à la maison, vous insérez fièrement votre cartouche d’encre dans votre imprimante, et vous commencez à lancer vos impressions.

Quelques jours s’écoulent et votre consommable commence à déjà donner des signes de fatigue.

Comment cela est-il possible ? Lorsque l’on sait que l’encre est l’un des liquides le plus chers au monde, on peut légitimement s’interroger.

Qu’est ce qui se cache derrière ces 5%

Pour faire simple, si toutes les pages que vous imprimez sont couvertes de 5% d’encre (ce qui signifie que 95% de la page restera blanc), vous parviendrez effectivement à imprimer 500 pages.

Une simple règle de 3 vous permettra de calculer :

  •  qu’en couvrant la page à hauteur de 10%, vous n’imprimerez que 250 pages
  • qu’à 20%, ne seront imprimées que 125 pages
  • etc etc… vous avez compris le principe

Que signifient ces 5% ?

En 2006, l’organisation ISO (International Organisation for Standardisation) a créé ce standard de 5% afin d’aider les fabricants à indiquer clairement le nombre de pages que leurs cartouches étaient supposées pouvoir imprimer.

Afin de pouvoir mesurer ce nombre de page, un document standard a été créé (document ISO/IEC 24712:2006 créé en 2006 et remplacé en 2007 par le ISO/IEC 24712:2007). Il s’agit d’un document de 5 pages supposé comporter tous les éléments habituellement imprimés par les utilisateurs.

Cartouche d'encre : page de test d'une impression à 5%

Pour être exhaustif voici les derniers documents standardisés :

  • Mono + Colour Inkjet printing – ISO/IEC 24711:2006
  • Mono Laser Printing – ISO/IEC 19752:2004
  • Colour Laser Printing –  ISO/IEC 19798:2007

Que devez vous en conclure ?

Simplement qu’il est extrêmement difficile pour un utilisateur, de connaître le nombre de pages qu’une cartouche lui permettra d’imprimer.

Egalement que 2 utilisateurs différents pourront avoir des variations importante quant au rendement perçu.

Que pour un même utilisateur, l’impression par exemple d’un mémoire comportant de nombreux graphiques impactera de manière importante le nombre d’impressions.

Toner lexmark vide racheté jusqu’à 15 euros

Un toner lexmark vide cela n’a aucune valeur n’est-ce pas ? C’est ce que vous pensez probablement.
La masse de toners que vous voyez partir à la poubelle, ou au mieux dans un carton de collecte vous amène probablement à penser qu’un toner vide ne vaut pas un clou.

Toner lexmark

Et pourtant vous seriez surpris d’apprendre que certains toners vides peuvent se négocier à près de 15 euros, comme vous pourrez le voir par exemple sur le site d’un collecteur bien connu des initiés, Mb Sales, chez qui le toner mx710de se négocie au prix fort.

A se demander pourquoi un toner dell vide semble avoir une valeur marchande inférieure à celle d’un toner hp ou lexmark.

MB Sales rachète votre toner

Que deviennent ces toners collectés ?

Le circuit habituel est le suivant :

  • vous achetez un consommable et l’utilisez
  • vous vous en débarrassez en le mettant par exemple dans une borne de collecte se trouvant derrière les caisses de supermarché, ou dans un carton de collecte au bureau
  • une fois plein, le carton est récupéré par un collecteur, qui regroupe ces toners dans son usine
  • le toner est alors trié, et revendu à un recycleur
  • ce recycleur videra et nettoiera le toner usagé, qui sera ensuite démonté, afin de remplacer les pièces d’usure et remplir de nouveau à l’aide de poudre de toner neuve
  • le consommable recyclé est ensuite emballé et revendu, pour le plus grand bonheur de votre porte monnaie et de l’environnement

Vous souhaitez gagner de l’argent en collectant des toners vides ?

De nombreux particuliers récupèrent déjà les toners vides sur le lieu de travail. Pourquoi ne pas vous y mettre ?

Certains disent gagner jusqu’à 100 euros en agissant ainsi.

Dans un autre article nous vous expliquerons comment gagner un peu plus d’argent en tirant profit des toners et cartouche d’encre d’origine qui traînent dans les placards au bureau ou ailleurs, et dont vous êtes certains qu’ils ne seront pas utilisés car l’imprimante dans lesquels ceux-ci sont supposés être utilisés est désespérément en panne.