Cartouche d’encre : Trump augmente les prix

Votre cartouche d’encre pourrait-elle augmenter suite à l’élection de Donald Trump en tant que président des USA ? Les électeurs ont peut-être contribué à cette conséquence inattendue. C’est ce qu’on appelle l’effet papillon…

Donald Trump à l'origine de l'augmentation du prix de votre cartouche d'encre
Donald Trump à l’origine de l’augmentation du prix de votre cartouche d’encre

Cartouche d’encre et élections ?

En effet, durant la campagne, dans le but de redonner de la compétitivité aux industries américaines, celui-ci a annoncé une augmentation des taxes sur les produits provenant de l’Asie, pouvant aller de 35 à 45%. Une hausse si forte qu’aucun distributeur ne pourra l’absorber sans en faire subir une part majeure au consommateur final, qui devra donc encore bourse délier.

Lorsque l’on sait que la plupart des constructeurs d’imprimantes sont asiatiques, et que les cartouches et toners remanufacturés sont généralement produits en Chine, et vous avez tous les éléments concourant à l’augmentation à venir.

Cette augmentation pourrait-elle permettre aux remanufactureurs américains de regagner en compétitivité ? Pas sûr, les composants permettant de remanufacturer provenant eux aussi d’Asie pour l’essentiel. Seul l’avenir le dira.

Derrière cette question du protectionnisme, c’est tout le modèle libéral du libre échange, de la théorie de ‘avantage comparatif, chère aux économistes classiques, des externalités négatives, qui s’ébranle. De quoi susciter de nombreux débats au niveau politique, entrepreneurial et sociétal.

Et en Europe, et en France ?

Sommes nous à l’abris de telles augmentations en Europe ? Probablement pas, de nombreux candidats prônant un « protectionnisme intelligent ». Qu’on l’appelle taxe protectionniste, tariffs ou TVA écologique, il s’agit bien de taxes à l’importation…

A ce propos, les journalistes du Monde se sont d’ailleurs interrogés sur les deux visions du Made In France s’affrontent dans la campagne aux présidentielles de 2017.

Le monde des imprimantes et des cartouches d’encre, ses arcanes, ses connexions avec des pans entiers de l’économie, sont surprenants… Et cela ne s’arrêtera pas de si tôt. Vous pouvez me croire.

Une imprimante pour imprimer une Smartwatch

Une imprimante jet d’encre utilisée d’une manière tout à fait révolutionnaire. D’après un article du magazine Science, des chercheurs seraient parvenus à imprimer une matrice de transistors, blocs élémentaires capables de réaliser des tâches de calcul.

Une imprimante jet d'encre pour imprimer une smartwatch
Une imprimante jet d’encre pour imprimer une smartwatch

 

Une imprimante pour une technologie de rupture

Habituellement, les circuits sont créés à l’aide de silicon. Ces circuits ont été imprimés à l’aide de composants organiques, ou de carbone, déposés par une imprimante.

Par le passé, l’impression de tels circuits a déjà été réalisée en combinant l’impression jet d’encre et d’autres techniques permettant de déposer des molécules. Le prodige dans ce cas est que l’impression est intervenue à l’aide de la seule technologie jet d’encre.

La technologie en est encore à ses balbutiements, nous sommes loin des performances apportées par le Silicon. L’impression de tous les circuits nécessaires à la fabrication d’une smartwatch est encore un rêve distant.

Cependant, l’équipe à l’origine du projet est parvenue à faire tenir 5 transistors dans 1 millimètre carré. C’est plusieurs millions selon les techniques actuelles à base de silicon.

Jung, l’un des chercheurs, indique : « notre technologie, en terme de densité de transistors, en est au même niveau que la technologie silicon, dans les années fin 1960 et début 1970, à l’arrivée des premiers microprocesseurs. ».

Des applications encore à imaginer

Dès lors que la technologie permettra d’imprimer un nombre de transistors au mm2 suffisant, de nombreuses applications pourront être mises en oeuvre.

De quoi faire imaginer les applications les plus surprenantes aux savants fous de tous bords.

L’impression d’une bonne partie des composants d’une Smartwatch, peut être imaginée à une échéance lointaine. Par contre pour des circuits intégrés plus simples, les premières créations pourraient voir le jours dans quelques années. Encore une fois, la réalité rattrape souvent la science fiction.

Dell ne vend plus d’imprimantes ?

D’après Consider IT, Dell aurait décidé de ne plus vendre d’imprimantes, les garanties sur les machines en parc s’éteignant fin 2021.

Dell aurait envoyé une lettre ne laissant planer aucun doute

Quartier général de Dell
Quartier général de Dell

Le Directeur Marketing des produits d’impression a récemment envoyé une lettre aux distributeurs. L’intention de l’entreprise est de faire marche arrière sur ses activités liées aux impressions.

Dell a pourtant sorti des imprimantes récemment

C’est d’autant plus surprenant que des modèles d’imprimantes ont récemment été lancés, tels que la Dell 7130CDN ou encore la Dell C7765DN.

Dell C7765DN
Imprimante C7765DN

 

Dell 7130CDN
Imprimante 7130CDN

 

Durant quelques mois de transition, les stocks d’imprimantes encore en circulation resteront en vente auprès des distributeurs. Le service après vente garanti par la marque sera quant à lui assuré pendant 5 ans à compter de fin 2016. Du fait de la durée de vie actuelle des imprimantes, cela semble être bien suffisant.

Les cartouche d’encre et toners devraient donc être disponibles à la vente encore pour quelques années, de quoi rassurés les clients de la dernière heure qui auraient acheté une imprimante récemment.

Pourquoi une telle décision ?

Il se dit que cette décision pourrait provenir du fait que les imprimantes proposées à la vente par la marque seraient en fait des imprimantes de marque Samsung ou Xerox re-brandées.

Les récents mouvements de fusion et d’acquisition du secteur seraient donc en fait à l’origine du choix de l’entreprise irlandaise. La division impression de Samsung a en effet été rachetée par HP, en pointe dans le domaine ces derniers mois.

Gageons que des modèles d’imprimantes d’autres constructeurs seront à terme proposés sur le site de vente en ligne de l’entreprise. C’est du moins ce que pensent la plupart des professionnels du secteur. Comment en effet imaginer que de tels périphériques ne soient pas proposés aux clients de l’enseigne, à côté des écrans, claviers, ordinateurs, tablettes, serveurs, stockages, réseaux et logiciels notamment ?